IMAG5784 21Le dossier de la Gare (intercommunle) de Bouchain a été examiné le 30 aout 2018 à Amiens, par la délégation permanente de la Commission Régionale du Patrimoine et de l'Architecture. Cette dernière a émis un avis favorable permettant l'inscription à l'inventaire des Monuments Historiques du bâtiment-voyageurs de la gare de Bouchain édifiée en 1858. A la veille des Journées du Patrimoine 2018, voilà une excellente nouvelle pour la Ville de Bouchain. Une inquétude demeure toutefois : la deuxième composante de la gare, c'est à dire la superbe halle ferroviaire, n'est pas, à ce jour,  sauvée de la démolition. 

IMAG5784 21

BOUCHAIN. C'est une grande victoire pour le patrimoine industriel et ferroviaire trop systématiquement détruit dans le territoire de l'Ostrevant et particulièrement dans le bassin industriel de Bouchain-Denain. Une nouvelle phase s'ouvre maintenant :  celle de la valorisation du batiment-voyageurs ainsi sauvegardé.

 

Et maintenant ?

C'est l'ultime étape, elle est encore un peu technique : La Commission Régionale du Patrimoine et de l'Architecture (CRPA) devrait normalement valider l'avis positif émis par la délégation permanente puis les décisions de ladite CRPA seront soumis à Monsieur le Préfet de la Région des Hauts de France en vue d'engager la procédure d'inscription à l'inventaire des Monuments Historiques du bâtiment-voyageurs de la gare de Bouchain édifiée en 1858.

Durant tout ce temps, il sera nécessaire de mettre en place, de façon urgente, des mesures de protection et de mise en sécurité totale du bâtiment-voyageurs (contre la pluie ou le vandalisme notamment...).

Dans ce contexte délicat, il s'agit de demeurer très attentif à cette ultime étape qui peut prendre encore quelques temps.

Un évènement

Indéniablement, quelque chose d'important vient de se passer. Enfin la perspective de sauvegarder et de valoriser une gare dans le territoire de Bouchain-Denain devient possible et reconnue par la Direction Régionale aux Affaires Culturelles (DRAC). Et rien que cela, c'est déjà beaucoup. Rappelons nous : les gares de Lourches, d'Aniche, d'Iwuy, de Denain-Mines et avec elle, celles de l'ancien réseau Somain-Peruwelz avec les gares d'Abscon ou d'Escaudain. Toutes ces gares ont été détruites.

ici, à Bouchain, pour la première fois, une perspective nouvelle se dessine.

Imaginer un nouvel usage

Pour la Ville de Bouchain, c'est une nouvelle étape qui s'ouvre : celle de la valorisation. Nul doute que la plus grande concertation et le débat public permettront de penser l'avenir, d'imaginer de nouveaux usages, de nouvelles fonctions dans ce batiment né en 1858.

la tâche est grande, mais tellement belle et captivante.

Une inquiétude majeure : quel avenir pour la Halle ferroviaire ?

Si la perspective de sauver et valoriser le bâtiment-voyageurs de la gare intercommunale de Bouchain se dessine très favorablement, il demeure une question : que va devenir le deuxième batiment, celui de la halle ferroviaire ?.

Il est absolument magnifique, Je l'ai très tôt évoqué. Seulement voilà : il se trouve non pas sur le territoire de Bouchain, mais celui de Neuville sur Escaut... Et à Neuville, ni les autorités locales, ni le mouvement associatif ne semble désireux, à ce jour, de s'exprimer... Dans ce contexte, une rumeur circule : un groupe immobilier ( Nexity semble-t-il) aurait présenté un projet de construction qui entrainerait la démolition de cette superbe halle ferroviaire.

Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien et Écrivain(*).  

(*) auteur du livre Denain Bouchain. Histoire d'un bassin industriel. Editions Sutton.