Création de la verrerie Sainte-Catherine à Aniche ; Compagnie du Chemin de fer du Nord ; Jean-Baptiste Cartigny maire d’Escaudain ; Grands travaux au bassin Rond et augmentation du le mouillage de l'Escaut ; etc...


(petite) Sélection d'évènements illustrant l'année 1845 en Ostrevant/Ostrevent(1) durant la période de la Monarchie de Juillet (1830-1848).

- Aniche :

  • Création de la verrerie Sainte-Catherine par cinq maîtres de verreries : les trois frères Gobbe (Gustave, Victor, Olivier, nés en Belgique à Lodelinsart respectivement en 1811, 1817, 1822 et venus comme ouvriers souffleurs à Aniche), Alexandre Fogt (né en 1812 dans une famille verrière des Ardennes région de Monthermé et Fumay, lui aussi ancien ouvrier souffleur), et François Sourd (né en 1814 dans la Nièvre, fils d'un ouvrier souffleur et lui-même ancien ouvrier souffleur à la verrerie Drion d'Anihe).(Daviet Jean-Pierre*)

- Compagnie des Mines d'Aniche :

  • Le jeune ingénieur Emile Vuillemin (23 ans, diplomé de l'Ecole des Mines de Saint-Etienne) intègre, en juillet 1845, la Compagnie des Mines d'Aniche. Il quitte alors la Compagnie des Mines d'Anzin où il était affecté aux Mines d'Hasnon. Son évolution professionnelle sera rapide : dix ans plus tard, il deviendra le directeur gérant de la Compagnie d'Aniche.( M.Gillet*)

- Chemin de fer :

  • Le 20 septembre 1845, par ordonnance royale, la création de la Société anonyme formée à Paris sous la dénomination de Compagnie du Chemin de fer du Nord est autorisée. Cette Compagnie est détenue par Messieurs de Rothschild frères, Hottinguer et compagnie, Charles Laffitte, Blount et compagnie. Elle a pour objet l'exécution et l'exploitation du chemin de fer de Paris à la frontière de Belgique par Lille et Valenciennes, avec embranchement sur Calais et Dunkerque, conformément à la loi du 15 juillet 1845.

- Escaudain :

  • Le courrier postal est distribué par le Bureau de poste de Denain (Francis Dupire*)
  • Le 28 mai 1845, Jean-Baptiste Cartigny, brasseur de sont état, est nommé maire d’Escaudain, en remplacement de M.Gosselin, démissionnaire.
  • Construction des maisons de la cité minière Saint Mark à l'initiative de la Compagnie des Mines d'Anzin (soit quinze ans après le début des travaux du puits N° 1 de la fosse Saint Mark)

- Fluvial. L'Escaut :

  • De grands travaux sont entrepris pour favoriser la navigation sur l'Escaut : l'amélioration du passage du Bassin Rond (1845-1851) et le mouillage (profondeur) du fleuve qui passe à 1,50 mètre (Betrancourt Maurice*)

- Verreries :

  • La société des verreries à bouteilles du Nord est dissoute depuis le 1e décembre 1844. La déclaration officielle est publiée le 7 janvier 1845. Cette société, basée à Valenciennes, a été formée seulement le 10 juillet 1844, avec comme objet "la vente de bouteilles en verre à Paris et dans un rayon de 48 km autour". Elle associe : Alexandre De Villepin, négociant à Masnières ; Léopold de Dorlodot, négociant à Valenciennes, représenté par Mr Lanciau son mandataire ; Pierre Joseph Philibert Duthy, domicilié au 162 rue du Faubourg Saint Martin à Paris ; la société Nicolas Joseph Wancauwelaert et Isodore Wagret, négociants à Fresnes-sur-Escaut ; la société Jacques-Joseph Boucquiaux et Nicolas Dieudonné Fromont, négociants à Fresnes-sur-Escaut ; la société de Jacques Renard Père et Louis Renard fils, négociants à Fresnes-sur-Escaut,  tous maitres verriers. Et aussi César Huvelle, négociant à La Villette (Paris), Louis Lanciau, négociant domicilié au 8 rue du grand chantier à Paris (L’Écho de la Frontière*).

(1) Voir l'article : Doit-on écrire Ostrevant ou Ostrevent ?

Dudzinski150© Francis Dudzinski-Ozdoba.

Historien & Journaliste.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Mes articles sont régulièrement mis à jour. Sources : Archives personnelles,  mes travaux de recherches aux Archives (archives municipales, ADN, CHM, AMT...), mes notes de lectures(*), mon livre "Denain et le Denaisis : Histoire d'un Bassin Industriel".

(*) Voir Bibliographie.