kubiak2007-2017. Hommage à Stéphane Kubiak avec ce nouveau document vidéo. C'est une illustration de l'extraordinaire ambiance des Polonais du Nord, lors de la soirée de la Saint Sylvestre, animée par Stéphane Kubiak, dans sa salle, au Gaity, dans la Cité du 4 à Lens en 1990. Nous sommes juste avant minuit en ce 31 décembre 1990. L'orchestre joue à "l'ancienne", à "la polonaise", violons, basse, piano, batterie et, absolument majestueux, Stéphane Kubiak, au chant et à l'accordéon. C'est "wiwat wesele" ....

Quand Stéphane Kubiak anime les bals à Escaudain, Lourches, Denain, Roeulx ou Arenberg, il lui arrive souvent de jouer ainsi, "à la polonaise", des mélodies traditionnelles de fêtes polonaises des Polonais du Nord, des mélodies de "mariage polonais " que tout le monde chante avec lui en dansant dans la salle...

Ce document vidéo est réalisé par Kazik Muchowski (un ami très proche de Stéphane et Helène Kubiak). Il a eu la gentillesse de m'en adresser une copie VHS. C'est chez Stéphane que j'ai rencontré Kazik. Amateur, passionné et avec un œil très professionnel, il réalise de superbes documents vidéos lors des bals de Stéphane Kubiak...
Les premières images sont celles de la rue Aimé Vanhove, dans la Cité du 4, à Lens. Une rue autrefois dénommée, rue de l'Oiselet.
C'est là que se trouve le Gaity, la célèbre et mythique salle de bal de Stéphane et Hélène Kubiak. Ces derniers ont repris cette ancienne salle polonaise (dont le 1e bâtiment - en bois - a  été créé dans les années 1920-1930) en octobre 1956. Auparavant, son propriétaire a été Stanis Marchewka (une salle connue sous le nom de "chez stanis"' )....
Depuis 1956, Stéphane Kubiak y anime le bal le dimanche (le bal du samedi est toujours à l'extérieur), certains jours de fêtes, dont naturellement, le bal de la Saint Sylvestre, le 31 décembre.

Une seule fois dans toute l'histoire de cette salle, le bal du 31 décembre a été annulé : c'est le 31 décembre 1974. Quelques jours plus tôt, le 27 décembre 1974, une catastrophe minière venait de faire 42 morts à Liévin... 

Kazik Muchowski nous montre la façade du Gaity, et celle du Wianek, le restaurant. En effet, depuis 1988, la gestion du Gaity a été confiée aux enfants et au beau-fils Marek. Un restaurant, le Wianek a été ouvert au 1e étage. Les images nous conduisent enfin dans la salle de bal. Le bal du 31 décembre se joue, comme d'habitude, à guichet fermé ! Mieux vaux réserver sa place deux à trois mois avant !
Nous sommes à quelques minutes de minuit. Stéphane, grand maitre de cérémonie, mène l'orchestre. Dans la salle, c'est l'euphorie. Tout le monde chante, et danse ou essaie de danser. Il faut avoir connu cela au moins une fois pour comprendre et apprécier cette folle ambiance. Une ambiance unique, exceptionnelle. L'ambiance Kubiak... Écoutez, toute la salle chante, oui toute la salle !

"Pijcie nie szkoda bo to vodka nie woda... " que l'on peut traduire par l'expression "boire n'est pas conseillé, la vodka n'est pas de l'eau"... mais bon... Nous sommes ici totalement dans le répertoire des mariages polonais...

"Sto lat..." 100 ans, éternelle chanson, un peu équivalente à "joyeux anniversaire", mais c'est bien plus que cela. A Un départ en retraite, on chante "Sto lat" par exemple... Qu'il vive 100 ans ! voilà un bon vœux, non ?

Arrive minuit. L'orchestre s'arrête à peine quelques secondes. Regardez bien : Stéphane, confiant dans la réactivité de ses musiciens, tape deux petits coups de talon de son pied droit, au plancher de la scène. Quelques mesures de son indicatif fétiche sont reprises. Juste avant les vœux pour cette année nouvelle, 1991 qui s'ouvre alors....

Quelques jours plus tard, le 4 janvier 1991, Stéphane Kubiak assure son dernier bal au "Gaity" à la tête de son orchestre. Puis en Juillet de la même année, il fera son dernier bal en dehors du "Gaity", à Locon, près de Béthune. Il laisse alors la place à Christian Kubiak, son fils.

Un autre fait est à souligner en cette fin d'année 1990 : c'est la fermeture - le 20 décembre 1990 - de la fosse 9-9bis de Oignies (Pas de Calais). Cet évènement majeur marque la fin de toute l'activité minière dans le bassin charbonnier du Nord-Pas de Calais. 

La fin de l'orchestre de Stéphane Kubiak, la fin de l'activité minière : ces deux faits, se produisant quasi au même moment sont hautement symboliques et sont, évidemment, intimement liés.

© Francis Dudzinski-Ozdoba. Historien & Ecrivain. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

A lire également :

dudzinski" Balade musicale dans la communauté polonaise du Nord-Pas de Calais". (Derniers exemplaires...). Un livre de Francis Dudzinski-Ozdoba. Une histoire musicale (orchestres de bals Stéphane Kubiak, François Kmiecik, disques, salles de bals, chorales, clubs de mandolines, musiciens, chanteurs, compositeurs...) des Polonais du Nord. Publié aux Éditions Scripto.

En vente par correspondance ici