usinor denain001 C'est le  mardi 12 décembre 1978 qu'est annoncé la suppression de 5.000 emplois sur le site d'Usinor-Denain. Un véritable tsunami industriel et social s'abat sur tout le Denaisis, et au delà, le Valenciennois. Ce vaste cataclysme se prolonge jusqu'au 28 mars 1985, jour du laminage de la dernière bobine de tôle sur le train à bande. C'est alors la fin d'Usinor Denain, la fin d'une vaste épopée sidérurgique qui a pris naissance en 1834 (complément du chapitre 3 de mon livre: Denain. Histoire d'un bassin industriel)

Veuillez vous identifier ou vous inscrire pour lire la suite...